Style // WRUNG : street culture

2 Posted by - 22 novembre 2013 - Style

« Des murs de Paris au textile » : telle est la devise de Wrung, la marque de street wear d’une bande de potes, tous très impliqués dans le graff à la française. En 1995, la vingtaine environ et la tête pleine de rêves et d’insolence, ils décident de lancer WRUNG DIVISION sans business plan, sans argent, juste pour le plaisir de la liberté. L’identité de chacun des fondateurs leur fait acquérir très vite une bonne crédibilité qui séduira la nouvelle génération d’artistes de la street scène française de l’époque comme 113, La Cliqua, Lunatic ou Oxmo. Au début des années 2000, le boom du marketing du hip-hop marketing se fait sentir mais, malgré les cris des sirènes, la marque ne cède à l’argent facile et renforce même sa volonté d’authenticité, d’où le slogan de la marque : « L’indépendance est un must ». Grâce à une identité forte et des produits de qualités, Wrung est aujourd’hui devenue une marque pérenne, exportant à l’étranger (Espagne, en Suisse, en Belgique, au Danemark, en Russie). Cet hiver, la marque mise sur les imprimés camo, les teddys, les chemises Oxford et autres chinos.

Wrung, Automne / Hiver 2013 ©

Wrung, Automne / Hiver 2013 ©

Wrung, Automne / Hiver 2013 ©

Wrung, Automne / Hiver 2013 ©

Wrung, Automne / Hiver 2013 ©

Wrung, Automne / Hiver 2013 ©

Wrung, Automne / Hiver 2013 ©

Wrung, Automne / Hiver 2013 ©

Site internet.
 

Macha Gray – 22/11/2013

Aucun commentaire

Laissez un commentaire