Musique // Marc Desse, « Nuit Noire »

2 Posted by - 3 juin 2014 - Pop

A l’occasion de la sortie de son premier album, on te fait découvrir Marc Desse, du bon rock tout droit venu de Bordeaux. Révélé en 2011 avec le single « Petite Anne », sorti sur le label Bleeding Gold Records, c’est d’abord aux Etats-Unis que notre type connait ses premiers succès. Peu de temps après, il fait la rencontre de David Graw, batteur américain et membre des punk de Dark Wave. Une rencontre notoire, puisque la venue de Graw donnera à la musique de Desse sa sonorité brute et urgente. C’est en 2013 que Marc Desse emporte l’adhésion des critiques avec son tube en puissance « Video Club ». Mélodies limpides et groupe au complet, Marc Desse s’impose progressivement jusqu’à la sortie de ce premier véritable LP en 2014, intitulé « Nuit Noire ».

Ce premier album joue la carte de l’honnêteté et se montre incertain, versatile. Il oscille entre une face noire, romantique, sombre et électrique; et une face blanche, davantage pop. Le tout se ressent comme un grand bol d’air frais, fraichement assumé. Entre ballades rock mélancoliques ou langoureuses, chacun des morceaux de « Nuit Noire » nous guide dans un voyage noctambule et urbain. Par ses textes en français, Marc Desse a su se démarquer et y trouver son propre langage. Il construit un imaginaire contemporain, poétique, mais pragmatique. Ce monde imaginaire, c’est le sien, sans concession. Ce monde réussit pourtant à cerner les autres, nous rattachant délibérément à sa cause. Au travers des dix morceaux de ce premier album et des dix histoires de séduction qu’elles représentent, Marc Desse réussit le pari de nous séduire. Challenge réussi. On croit aujourd’hui en le rock français puisqu’il vient de trouver son nouvel héritier. Sombre, charismatique et aérien, Marc Desse nous livre ici un premier album original et personnel, qui a su toucher notre sensibilité. En attendant sa sortie le 16 juin, jettez donc un oeil au premier extrait de l’album « Ma Fiancée ».

Valentin Etancelin – 3/06/2014

Aucun commentaire

Laissez un commentaire