Musique // l’électro-soul de Barbarossa : Bloodlines

1 Posted by - 3 octobre 2013 - Pop

Sorti au mois d’aout, le troisième album d’un des nouveaux génies de l’electronic-soul, Barbarossa, est sorti en toute discrétion. Ca tombe bien, à la rédaction on aime bien tout ce qui se fait en scred.
A ceux dont Barbarossa évoque le souvenir lointain d’un cours d’Histoire laissé à la cave – et probablement en train de moisir avec les rollers de la vieille tante – notre Barbarossa à nous se rapproche plus du célèbre pirate Barbe Rousse, du moins physiquement. De son vrai nom, James Mathé, auteur de deux précédents LP, Memory Laps et Bedrum Cassettes, fait désormais parti de cette nouvelle génération d’artistes qui n’ont aucun mal à affirmer que, oui, le résultat de leur musique est bien le fruit du mix d’éléments à la fois électroniques et organiques. Manigance, tricherie ou piraterie, ce melting pot réussit le challenge que beaucoup d’autres semblent avoir raté (Alex Clare, si tu m’entends). Bloodlines, troisième album, rejoint à coup sûr certains aspects de la pop voluptueuse de Chet Faker en y intégrant des sonorités soul et électroniques. Enclin à une profonde sensibilité, James Mathé fait de chacun de ses morceaux, ballades ou non, des instants rares et d’une incroyable tendresse. Brouillant la rigidité et la transparence de ses instrus électroniques au travers d’une voix profonde, transportante et littéralement soulful, notre Barbe Rousse nous cale là un climat et une atmosphère toutes particulières.  Si la plupart des ballades qui composent cet album laissent place à l’imagination et s’ouvrent sur l’onirisme, The Load , morceau phare de cet album, est sans nul doute le plus à même de représenter ces aspects. Un morceau rare, délicat et soigné, porté par des refrains oscillant dangereusement entre les percussions frénétiques et la voix soyeuse de notre ténor. Grosse satisfaction donc à l’écoute de cet album, pour une embarcation immédiate sur le bateau de ce nouveau pirate, qui commence tout juste à fasciner toute la sphère. A l’abordage ?

- Chaîne Youtube de James Mathé.

 

Valentin Etancelin – 3/10/2013

Image à la une : © Marga Moner

Aucun commentaire

Laissez un commentaire