Cinéma // Nymph()maniac : « L’ingrédient secret du sexe, c’est l’amour. »

0 Posted by - 6 janvier 2014 - Pop

Rien de mieux qu’un vendredi matin pour se faire le dernier Lars Von Trier, Nyphomaniac. La salle est quasiment vide, à mon grand bonheur, je peux me mettre à mon aise, afin de recevoir près de deux heures de cinéma comme je les aime. « Le film que vous vous apprêtez à voir est une version censurée de l’œuvre (…) » Ça sent l’arnaque… Merde, est ce que je vais m’ennuyer ?! Bon, Gainsbourg perd, un peu et à merveille, ce qui fait d’elle cet éternel enfant pure et fragile pour devenir cette névrosé à qui on aimerait tout pardonner malgré tout.

La comparaison utopique de la quête du sexe à une partie de pêche me laisse un peu perplexe, mais soit, je m’imprègne peu à peu de l’histoire de cette pauvre fille qui dès sa plus tendre adolescence se voit obligé de passer de lits en lits d’une dizaine d’hommes différents en une journée. Fellation, sodomie, fellation, pénétration, cunnilingus, et après ça, la solitude. C’est peut être ce dont il est réellement question au final, la honte, le mal être, le besoin de se punir pour ce que l’on fait en le faisant de nouveau et encore, le cercle infernal..

Et soudain tout s’accélère et ça se termine, mais ce n’est pas finit, loin de là. Le générique de fin nous balance des images de la suite de l’histoire de Joe, le volume II, qu’on attends avec impatience pour étancher notre désir pervers de savoir jusqu’où serait elle prête à aller afin d’étouffer ses besoins. On reste alors un peu sur notre faim, tout comme elle… Rendez-vous donc le 29 janvier dans les salles pour boucler la boucle

 

Joan Koza – 06/01/2013

1 Comment

  • M-A 6 janvier 2014 - 5:17 Reply

    Vraiment nul cet article…….on à l’impression que c’est écrit par une pseudo frigide en manque de confiance qui se cherche encore….

  • Laissez un commentaire