Cinéma // The Raid 2

0 Posted by - 10 août 2014 - Pop

Qu’est ce que le film d’action de nos jours ? Un affreux ramassis de stéréotypes qui se castagnent sur fond d’explosion pyrotechniques en tout genre ? Une musique assourdissante qui nous cisaille les tympans ? De l’humour bas de gamme, le héros qui sauve la fille écervelée du méchant Russe ? Le deuxième volet de The Raid est ce genre de film qui peut te cueillir et te foutre par terre sans qu’il ait fait le moindre mouvement. On s’attend à un film de combats chorégraphiés avec maestria sur fond de scénario assez creux, mais on se retrouve devant une oeuvre dantesque qui met K.O., soufflés par tant de maîtrise et de scènes d’anthologie qui feront date. Vous avez bien lu : en cette année 2014, il existe des gens qui font des films d’action géniaux et protéiforme qui vous pètent à la gueule.

On fera impasse sur le scénario, un peu simple au début puis complexe puis ayant un creux étrange pendant un bon quart d’heure et qui remonte dans sa dernière demie heure, inoubliable. Notons juste que ça commence comme un film de prison qui aurait mangé Les Infiltrés et qui finit à la Kill Bill . C’est que ce film est complètement fou. Evan a construit son film comme un jeu d’arcade qui nage avec le polar virtuose à la To et qui frôle le film d’horreur version « Jason Bourne » (effet caméra a l’épaule, image tremblante et faux plan séquences jubilatoires). On repense par exemple à la scène sous la pluie dans la boue, en prison. C’est un film drôle, long, trébuchant, jouissif, flippant, furieux, gore et qui se finit par LA réplique ciné de l’année qui clôt le film avec brio.

8,5/10

 

Gabriel White – 1/08/2014

Aucun commentaire

Laissez un commentaire