Actu // Asaf Avidan, Different Pulses (2013)

1 Posted by - 2 février 2013 - Pop

Son nom ne te dit peut être rien, et pourtant c’est sur sa voix que t’as bougé tout l’été. One Day ? Wankelmut ? Ca va mieux ? Ok. D’ailleurs, le véritable auteur de ce titre ne vient pas de Berlin, n’a jamais mixé au Watergate, et n’est autre que le jeune chanteur folk et frêle Asaf Avidan.

L’interprète est en pleine apogée dans l’univers de la pop grâce au gros plan com’ qu’a été le remix de son morceau Reckoning Song. Ainsi, il s’est senti poussé des ailes puisqu’il a choisi de mettre de côté ce qui a fait son succès – à savoir ses quatre talentueux musiciens, les Mojos –, le temps d’un album : Different Pulses. Affligeant ou agréablement surprenant, dans tous les cas c’est avec le plus grand plaisir qu’on retrouve la voix transcendante et crapahutante du jeune chanteur pour quatorze nouveaux morceaux.

Quatorze nouveaux morceaux qui, remplis de douleur, de plaintes et de lumière te transportent de genre en genre, du folk au blues, en passant par les rythmiques cuivrées du jazz. Au fil des sons, ton esprit ne peut que grimper en apesanteur. A une époque où tout ce qu’on entend semble trop encadré, limité dans un genre ou un décors, Asaf Avidan se décroche ici de toute attente et emporte avec lui et ses morceaux un brin de subtilité. Frôlant l’étrangeté et le surnaturel, c’est de surprises en surprises qu’on arpente cet album. Sauvage et misogyne, la voix du jeune Asaf nous glace, nous crispe et pourtant apaise notre esprit. Un sensationnel réchauffement climatique.

Rempli de titres émouvants et automnaux à l’image de Setting Scalpels Free, ou de l’emblématique A Gun & A Choice, l’album est donc, certes, enclin à la mélancolie. Mais il ne manque en rien de dynamisme ou d’énergie comme le démontrent Cyclamen ou Turn, très westerneux. Majestueux, magiques et déboussolant, les quatorze titres de ce premier album solo viennent réchauffer ton hiver. Fais tomber les pulls et les grosses chaussettes. Enfile simplement un iPod et Different Pulses. Te voilà paré pour affronter février.

Valentin Etancelin – 02/02/2013

Aucun commentaire

Laissez un commentaire