Art // « Les autres » vu par Sylvain Leser

0 Posted by - 8 janvier 2014 - Art

L’église Saint-Leu – Saint-Gilles dans le premier arrondissement parisien, a décoré ses murs des photographies de Sylvain Leser jusqu’au 24 janvier 2014. L’occasion de découvrir toute l’ambivalence de l’exposition « Les Autres, voyage au pays des sans-abri »  dans un lieu loin d’être choisit au hasard. Effectivement, l’artiste livre ici par ses images toute la richesse d‘un étonnant voyage auprès des sans-abris, thématique rarement traitée auparavant dans la capitale, et pourtant bien présent. Des années de reportages mise à nues du spectateur pour démontrer une précarité immense et en constante recherche de compréhension. Sujet au couleur et popularité étonnant, il a d’ailleurs été présenté dans le cadre des projections de VISA POUR L’IMAGE 25ème édition (Festival International du Photojournalisme) en septembre 2013 à Perpignan et projeté à ANGKOR PHOTO FESTIVAL 9th edition, à Siem Reap au Cambodge en Novembre 2013. Enfin, Sylvain Leser s’est appuyé sur son travail et sa quête auprès des Autres pour tourner les images du film de Claus Drexel, Au Bord du Monde, qui sortira dans les salles le 22 janvier 2014. Altruiste engagé, il propose un témoignage extrême associé à une esthétique picturale. Avec ce qu’il perçoit et toute la générosité qui l’anime, il rend par ses images, une présence, une identité et une rencontre avec l’autre.

« Aimer des instants de solitude, de désir, de curiosité, de passion. Envie de partager, de montrer ce que j’ai aperçu. Ne me dites pas où m’asseoir, que je serais mieux ici ou là, à peine entré je suis déjà à ma tâche. Les uns veulent vous emmener par là afin que vous voyiez cela, les autres vous disent de prendre cette photo-là, se sentant investis de l’image que vous pourriez faire. Ils vous demandent pourquoi souhaitez-vous aller par là, il n’y a pourtant rien à y voir ?! Un signe de la main afin qu’ils ne bougent pas, ils se déplacent pourtant en ce même instant, créant un contre-jeu d’anticipation. Ce ne sera donc pas mieux ainsi; ils se figent, séduisent, se ferment, se transforment : je les allume ou les illumine, c’est selon. » Sylvain Leser.

Sylvain Leser, Les Autres ©

Sylvain Leser, Les Autres ©

Sylvain Leser, Les Autres ©

Sylvain Leser, Les Autres ©

Sylvain Leser, Les Autres ©

Sylvain Leser, Les Autres ©

Sylvain Leser, Les Autres ©

Sylvain Leser, Les Autres ©

Macha Gray – 08/01/2013

Aucun commentaire

Laissez un commentaire